Les « Conseilleurs »

chien berger allemand et chien cane corso jouant avec baton sur la plage

Que nous dispensent-ils pas de milliers de conseils merveilleux !!
Et pourtant… trop de conseils tuent le Conseil.
Comprenons nous bien : les astuces et recommandations données ne sont pas forcément mauvaises, mais elles ne sont pas forcément bonnes POUR VOUS.

En effet, ce n’est pas parce-que telle méthode à fonctionné pour tel maître avec tel chien, que la méthode ira pour vous. Vous, votre ami à poil, votre relation … est unique. Vos caractères, vos vécus, vos interactions sont unique.
L’application vague d’une stratégie qui s ‘est avéré déterminante pour tel couple humain-chien fonctionne rarement. Et concourir à l’échec lorsque l’on est déjà désespéré n’a rien de bon.

Seul un comportementaliste et ou éducateur canin saura vous guider réellement, en prenant tous les paramètres nécessaires en compte, en adaptant ses réponses à votre situation.

Prenons un exemple :
Une dame dont le chien est agressif envers ses congénères se voit conseiller de le castrer. Son chien faisait pareil, et cela a marché !

caniche

Ce qu’il faut pourtant savoir :
La castration peut, en effet, diminuer certains comportements agressifs, comme la compétitivité entre mâles, mais elles n’aura aucun impact dans le cas, par exemple, d’une agression qui serait motivée par la peur, ou l’irritation. Qui plus est, la castration est très aléatoire en ce qui concerne la modification des comportements, et doit être pratiquée avant la puberté du chien pour en garantir un minimum les effets.

En se basant sur cette seule information, cette dame va se retrouver avec une facture injustifiée, elle qui aurai tellement aimé avoir un petit de son chien bien aimé, et un comportement identique à avant l’opération.

D’ailleurs, une semaine après, un monsieur très peu compréhensif dont le chien a été mordu l’a insulté, puis menacé de prévenir la police.

En consultant un comportementaliste, cette dame aurait reçu, après la prise en considération de nombreux paramètres tels que le vécu du chien, son environnement, leur relation et leurs caractères, un plan d’action unique et efficace.

De la même façon, tout ce que vous pouvez lire sur le net ou les magazines doit être pris avec recul : il n’y a pas de « race pour les enfants », par exemple.
Il se trouve que n’importe quel type de chien peut être à l’aise avec les enfants, et n’importe quel type de chien peut en avoir peur. La tolérance envers nos bambins n’est pas un gène, mais un apprentissage !

Ce genre de raccourci peut mener votre existence au calvaire, car vous n’avez pas toutes les informations.

Alors, bien sur, échanger ses expériences quant à l’éducation de nos amis à poils est et restera toujours enrichissant, mais gare tout de même aux idées des conseilleurs, et d’autant plus si vous êtes dans une situation délicate (agressivité, phobie, plainte des voisins…).

Vous perdrez ainsi moins de temps et d’énergie !