Le jardin: attention au piège !!

chien noir jouant avec une balle

« Un chien doit vivre dans un jardin pour être heureux ». Sûr ?
Dans le top five des croyances relatives à nos chiens, le Jardin a la belle vie. Qu’il ai pour superficie 20 ou 2000 m2, il est, dit-on, le meilleur ami de nos compagnons…

Ce n’est pas faux: quel chien n’apprécie pas de se prélasser au soleil (ou à l’ombre, pour certains) les soirs d’été, entouré de ses humains de compagnie favoris, l’odeur du barbecue lui chatouillant la truffe ??
Et ce n’est pas vrai. Le Chien (j’entends par là « quel qu’il soit ») n’a pas besoin d’un grand territoire, mais d’en découvrir d’autre.

Un jardin ne remplace pas de rencontrer régulièrement des congénères.
Un jardin ne remplace pas l’activité.
Un jardin ne remplace pas les sorties quotidiennes.

Un jardin c’est un bonus, une extension rafraichissante de la maison, un endroit génial pour la sieste, un coin sympa pour le pipi du soir … mais ce n’est pas « dehors ».

chien berger allemand, cane corso et jack russel

Le chien est un ANIMAL SOCIAL, c’est à dire qu’il à besoin de contacts quotidiens avec les humains autant qu’ avec ses congénères. Il a besoin de jouer, rencontrer, explorer, expérimenter… Or rien de tout cela n’est possible sur votre terrain, dont il connait – depuis déjà longtemps – les moindres recoins, les moindres odeurs, les moindres habitants.

« Dehors » (hors du lieu d’habitation), tout est en mouvement : les gens, les chiens, les chats et autres animaux vont et viennent inlassablement déposant odeurs et indices sur qui ils sont et comment ils vivent.

L’extérieur, c’est la richesse, c’est excitant, c’est essentiel.

SORTIR SON CHIEN, C’EST ESSENTIEL PARCE QUE :

Il a besoin de se dépenser quotidiennement (courir, sentir, interagir, réfléchir….). Tout cela contribue à son équilibre et évite donc les comportements gênant ( destructions, aboiements, dépressions, fugues…) et limite l’apparition de l’obésité.

Cela contribue activement à renforcer le lien qui vous unit : en temps que meneur, vous avez des privilèges, mais aussi des obligations (vous devez vous acquittez de l’obligation de bien être de tous vos membres). Vous éviterez ainsi les mêmes comportements que décrit plus haut (qui ne sont pas dû à une quelconque vengeance du chien, mais bien à un désordre émotionnel !)

Il a besoin d’être socialisé depuis son plus jeune âge et tout au long de sa vie, aux différents types d’humains, à ses congénères, à diverses situations….. Vous vous assurez ainsi d’avoir un chien équilibré.

En somme , maison ou appartement , avec ou sans jardin, même enseigne !

Il ne tient qu’à vous de faire de votre compagnon un animal heureux, épanoui, à votre écoute – bref, un chien bien dans ses pattes !

chien berger allemand et chien cane corso courant dans l'herbe avec une branche de cerisier
A lire :  » Un peu de littérature… et d’objectivité!  » ; merveilleux petit texte de Thomas Mann, parfaite illustration qu’est le jardin lorsqu’il se transforme en piège.