Propreté, malpropreté… causes et conséquences

chiot marine Piat Au Poil Dans Mes Pattes! éducateur canin comportementaliste Rennes

La propreté, ou l’absence de propreté, est un indice important dans l’étude comportementale qu’un spécialiste fera sur votre chien. La croyance va à que si le chien souille la maison, c’est parce-qu’il n’est pas propre. Qu’il n’a jamais appris, ou bien qu’il avait trop envie, et ce quoi qu’il en soit…

 

Commençons par le début.

Lorsqu’il est chiot et qu’il arrive chez vous, vers 2 mois en général, votre chien est loin d’avoir fait son apprentissage. Pour lui, se soulager sur le tapis angora ne vient rien dire d’autre que « j’avais envie » : il n’a absolument pas conscience qu’il fait ses besoins dans un lieu interdit.

La notion d’habitat, dans le sens « extension du lieu de couchage », viendra plus tard, s’il bénéficie d’un bon apprentissage.

Pour ce faire, vous devez être présent, et patient.
Chaque fois que votre chiot manifestera une envie pressante, portez-le et déposez-le dehors, là où vous voulez qu’il fasse. Une fois la chose accomplie, vous devez le féliciter chaudement, dans toutes circonstances et sans aucune exceptions.

chiot marine Piat Au Poil Dans Mes Pattes! éducateur canin comportementaliste Rennes

Le procédé est le même si vous le surprenez en train de faire à la maison. Vous nettoierez (en son absence, sans lui parler) plus tard, sortez-le et félicitez-le s’il termine dehors.

En l’occurrence, JAMAIS, au grand jamais, vous ne devez le gronder, le punir, le secouer ni lui mettre le nez dans ses déjections « pour qu’il comprenne ».
Ces pratiques de débutant prennent les chiens pour des idiots.
Qui plus est, comme expliqué plus haut, un chiot de cet âge à tout à apprendre, vous vous devez donc de le guider, lui montrer comment agir.

Oui, des milliers de chiens ont « appris » le principe de propreté dans ce cadre là. Et tous ces sujets ne sont pas victimes de troubles du comportement, bien heureusement.
Mais ce n’est pas parce-qu’un procédé à fonctionné une fois (ou cent mille) que c’est un bon procédé (A lire: Les « conseilleurs »).

Les recherches en éthologie sont en constante évolution, améliorant notre approche envers nos compagnons canins, et aujourd’hui ces pratiques sont considérées comme ancestrales, archaïques, démodéescruelles et inutiles.

chiot marine Piat Au Poil Dans Mes Pattes! éducateur canin comportementaliste Rennes

L’une des conséquences directes est que votre chien n’apprenne absolument pas ces notions d’intérieur et de propreté dont on parle, mais qu’il saisisse pleinement votre colère lorsqu’il accompli cet acte naturel, et donc préfère ingérer selles et urines afin de s’éviter les foudres et vous apaiser.

Les conséquences indirectes sont que votre compagnon devienne replié, méfiant, et la qualité du lien qui vous unit affaibli.

Nous voilà donc déjà à deux raisons possible à la malpropreté.
Soit il n’a pas appris, soit on lui a mal appris.

Pour se faire une idée de la cause d’un problème de malpropreté, il faut se questionner sur plusieurs points.
Avant tout – et c’est curieusement largement oublié – il faut vérifier que l’alimentation du chien concerné soit de bonne qualité, et qu’elle lui convienne. Le soucis digestif exclut, on peut se demander à quels moments le chien dépose selles ou urines à la maison.

Est-ce dans un moment précis, lors d’une circonstance particulière ? A quelle fréquence ? S’il ne se soulage qu’après que le tonnerre n’ai grondé, vous avez votre réponse, votre chien est mort de peur.
Si par contre, c’est sur votre canapé préféré lors de vos absences, il est bien possible que votre ami à poil vous fasse passer un message !

chien sur canapé, Marine Piat, Au Poil Dans Mes Pattes!  éducateur canin comportementaliste Rennes

De la même manière, l’aspect de ces petits cadeaux donne un indice précieux sur la nature réelle de cette malpropreté.
Sont ils mous, piétiné ? Normaux et soigneusement déposés ?

Bref, vous avez compris, la malpropreté tient ses racines de plusieurs origines, et permettent – à nous, comportementalistes – de trouver la base du problème afin d’y remédier.

Si votre chien, ou celui de la voisine, est malpropre adulte ; ou s’il l’est devenu – alors même que sa santé est bonne – alors ce n’est pas normal, et il faut s’en inquiéter.

Avant de consulter un comportementaliste canin, prenez le temps de collecter les informations nécessaires au professionnel qui vous viendra en aide.